Quatrième rencontre des élu(e)s – Projet de loi relatif à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique

Ma quatrième rencontre des élu(e)s de ce mandat s’est déroulée ce lundi 18 novembre 2019 autour d’une discussion sur le projet de loi relatif à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique adopté en première lecture par le Sénat le 22 octobre dernier. En présence d’une cinquantaine d’élus locaux, nous avons débattu des attentes des maires et des conseillers municipaux afin de renforcer leurs missions et mieux les accompagner dans l’exercice de leur mandat.

En introduction, j’ai souhaité revenir sur mon engagement comme chef de file du groupe socialiste et républicain du Sénat, sur le Projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, qui a été adopté en première lecture par le Sénat le 27 septembre 2019. Vous pouvez en prendre connaissance en lisant l’article spécifique publié sur mon site internet : http://www.joelbigot.fr/index.php/2019/10/01/economie-circulaire-un-texte-fortement-enrichi-par-le-senat/

J’ai ensuite présenté le projet de loi relatif à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique issu des travaux du Sénat. J’avais également rédigé un article sur ce sujet : http://www.joelbigot.fr/index.php/2019/10/28/retour-sur-les-debats-au-senat-sur-la-loi-engagement-dans-la-vie-locale-et-proximite/. Sa lecture vous permettra de mieux apprécier, de mon point de vue, les améliorations et les limites de ce texte.

Afin de soutenir les élus de nos territoires à la hauteur de l’investissement qu’ils consacrent à nos concitoyens et à leurs mandats, j’ai logiquement voté en faveur de ce texte, certes imparfait, mais qui a le mérite d’améliorer leur quotidien.

Afin d’engager la discussion, j’avais demandé à deux maires de donner leur point de vue sur leur engagement quotidien à la tête de leur commune. Je veux remercier Jacques GENEVOIS, Maire de La Possonnière et Jackie Goulet, Maire de Saumur pour leur intervention. Le premier a exprimé les difficultés auxquelles sont confrontés les maires des petites communes face au manque de moyens, aux exigences du quotidien et au développement de l’intercommunalité. Le second a témoigné de l’enthousiasme d’un élu pour transformer sa commune et rester en phase avec les aspirations des habitants.

Les échanges ont ensuite été d’une grande richesse et de nombreuses thématiques ont été abordées : la formation des élu(e)s, le statut du maire et des adjoints, l’équilibre avec la vie professionnelle et familiale, les enjeux liés à des territoires plus vastes (commune nouvelle, communautés de communes), le pouvoir d’agir des maires, etc.

J’en retiens de nombreux enseignements, qui alimenteront mon travail parlementaire de ces prochaines semaines.

Je continuerai également à travailler sur les différents sujets qui contribueront à l’émergence d’un véritable contrat social et écologique qui permettra de lutter contre le réchauffement climatique tout en réduisant les inégalités. Je suis en effet convaincu que transition écologique et justice sociale sont pleinement compatibles.

Je m’emploierai à le démontrer lors de l’examen du Projet de loi de Finances pour 2020 qui a débuté au Sénat. Ainsi, comme chaque année, je serai très engagé sur le volet écologie du budget en qualité de chef de file de mon groupe.

N’hésitez pas à contribuer à ma réflexion et à mon travail d’amendement sur tous ces sujets. Je reste bien évidemment à votre écoute !

J’espère vous retrouver nombreux en juin 2020 pour la cinquième rencontre des élu(e)s.

N'hésitez pas à partager cet article
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés