Mon intervention en commission dans le cadre d’auditions sur la biodiversité

Passionnante réunion ce matin de la Commission Développement durable au Sénat. J’ai interrogé Mme Isabelle AUTISSIER, Présidente de WWF-France, et M. Gilles BOEUF, Président du Conseil scientifique de l’Agence française pour la biodiversité, sur l’effondrement du vivant causé par l’action de l’homme et plus particulièrement sur la problématique de l’artificialisation des sols.

Je vous invite à revoir la totalité de cette vidéo car elle permet de bien comprendre la logique d’auto-destruction que nos modèles de production et de consommation engendrent : http://videos.senat.fr/video.1071527_5c86ee9d4f030.audition-pleniere—biodiversite?timecode=4844800.

Mais il est trop tard pour être pessimiste. Il s’agit aujourd’hui de se fixer des objectifs précis pour restaurer les sols et la biodiversité qui font la richesse de nos terroirs. La résilience de la nature est grande et représente une chance pour l’humanité. Il faut rapidement mettre sur pied des politiques publiques ambitieuses et la France doit avoir un rôle particulier en raison de la richesse de son patrimoine vivant en métropole comme Outre-mer.

Membre du Conseil national de la transition écologique (CNTE) et Sénateur, je compte fermement m’investir dans ce combat si essentiel pour le vivant. La jeunesse nous y invite avec force, la COP21 avait ouvert la voie pour une prise de conscience mondiale, c’est à toute la société de faire face à ce défi écologique.

N'hésitez pas à partager cet article
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés